AURELIE GIBOIRE

Son rôle : GABY
Une collaboration avec Manfred T. Mugler des plus enrichissantes artistiquement

AURELIE : EN TANT QU'ARTISTE

Avez-vous été élevé(e) dans un univers artistique ?

Non, je suis la seule artiste de ma famille.

Comment vous est venue cette vocation artistique ?

Venant du monde de la gymnastique rythmique, j’ai effectué plusieurs stages de danse qui m’ont donné envie de continuer dans cette voie.

Avez-vous suivi une formation artistique ?

Oui, à l’Académie Internationale de la danse à Paris.

Où puisez-vous votre inspiration ?

Je suis inspirée par tout ce qui m’entoure et qui peut toucher mon sens artistique.

Y a-t-il un artiste en particulier qui vous inspire ?

Non, pas spécialement j’aime plusieurs artistes se trouvant dans des univers complètement différents.

Quelle expérience artistique vous a le plus marqué(e) dans votre carrière ?

Je pense, le festival Panafricain à Alger : l’échange sur le plan humain a été très enrichissant, du fait du mélange de plusieurs communautés de danseurs venant de toute l’Afrique, telles que les pygmées ou encore les guerriers massaïs…

Comment s’inscrivent les Mugler Follies dans votre parcours professionnel ?

Je vois cette expérience comme une évolution personnelle dans les défis qui me sont proposés, ainsi qu’une collaboration avec Manfred T. Mugler qui me semble des plus enrichissantes artistiquement.

AURELIE : A TITRE PERSONNEL

D’où êtes-vous originaire ?

Je suis originaire de Bretagne.

Avez-vous un signe distinctif, quelque chose que les autres n’ont pas ?

A vous de me le dire…

Y a-t-il un lieu que vous appréciez plus que les autres ?

Un bord de mer...en été comme en hiver !

Quel est le plus beau compliment qu’on puisse vous faire ?

D’être une belle personne…

Avez-vous une devise favorite ?

Aimer avec art.