LA CHOSE

Son rôle : MORPHOSE
Je suis devenu artiste par provocation

LA CHOSE : EN TANT QU'ARTISTE

Avez-vous été élevé(e) dans un univers artistique ?

Non, ce n’a pas été le cas…

Comment vous est venue cette vocation artistique ?

Je pense qu’elle est venue par provocation : la volonté de mettre en scène et exprimer tout haut ce que les gens pensent tout bas.

Avez-vous suivi une formation artistique ?

Non, je n’ai pas suivi de formation artistique à proprement parler.

Où puisez-vous votre inspiration ?

Je puise mon inspiration dans ma vie au quotidien et dans celle des gens qui m’entourent.

Y a-t-il un artiste en particulier qui vous inspire ?

L’artiste australien Leigh Bowery, une des figures emblématiques de l’art et de la mode des années 80 et 90.

Quelle expérience artistique vous a le plus marqué(e) dans votre carrière ?

Ma participation en tant que performer au festival "Bite génération " a Nantes.

Comment s’inscrivent les Mugler Follies dans votre parcours professionnel ?

Une nouvelle expérience, un défi et le plaisir de partager avec le public mon amour pour la mise en scène…

LA CHOSE : A TITRE PERSONNEL

D’où êtes-vous originaire ?

Je suis originaire du 16ème arrondissement de Paris.

Avez-vous un signe distinctif, quelque chose que les autres n’ont pas ?

Je pense être comme tout le monde mais je pense aussi que les gens trouvent en moi quelque chose que les autres n’ont pas…

Y a-t-il un lieu que vous appréciez plus que les autres ?

Mon jardin secret…

Quel est le plus beau compliment qu’on puisse vous faire ?

Tout simplement me dire que je suis quelqu’un d’entier.

Avez-vous une devise favorite ?

"Une pierre pour oreiller, j’accompagne les nuages."