LOLA

Son rôle : MADAME MERCIER
Tout petit déjà, par le dessin j'avais à ma portée, la possibilité d'exprimer un univers obsessionnel

LOLA : EN TANT QU'ARTISTE

Avez-vous été élevé(e) dans un univers artistique ?

Même pas !

Comment vous est venue cette vocation artistique ?

Tout petit déjà, par le dessin, j’avais à ma portée la possibilité d’exprimer un univers obsessionnel.

Avez-vous suivi une formation artistique ?

J’ai suivi une formation de créateur de mode et l’aspect artistique de la profession a toujours primé sur le côté des affaires.

Où puisez-vous votre inspiration ?

Tout est susceptible d’être une source d’inspiration… suivant les envies du moment.

Y a-t-il un artiste en particulier qui vous inspire ?

Je suis davantage admiratif qu’inspiré par un artiste, l’art étant l’expression d’une vision personnelle. Même si bien sûr je récupère ou recycle des éléments d’autres univers, je me les réapproprie.

Quelle expérience artistique vous a le plus marqué(e) dans votre carrière ?

La création de mes propres lignes de vêtements.

Comment s’inscrivent les Mugler Follies dans votre parcours professionnel ?

C’est le départ, je l’espère, d’une nouvelle orientation professionnelle. Je partage mon corps et mon temps avec mon alter ego Lola depuis extrêmement longtemps maintenant et j’aimerais qu’elle rencontre le succès mérité.

LOLA : A TITRE PERSONNEL

D’où êtes-vous originaire ?

Je suis originaire de Suisse romande, près de Lausanne.

Avez-vous un signe distinctif, quelque chose que les autres n’ont pas ?

Ne sommes-nous pas tous uniques ?

Y a-t-il un lieu que vous appréciez plus que les autres ?

Le pays des songes.

Quel est le plus beau compliment qu’on puisse vous faire ?

On dit souvent qu’une belle femme aimerait qu’on la complimente sur son intelligence et une femme intelligente sur sa beauté… donc si on est laide et idiote on adore s’entendre dire qu’on est "sublimissime", forcément non ?.

Avez-vous une devise favorite ?

"C’est incroyable ce que l’on peut faire à partir de rien."